Menu Sujets Recherche
Partager
English

Échanges avec la police

Est-ce que je peux parler de ce dont on m'accuse à des amis ou à des membres de ma famille ?

Tu pourrais croire que des personnes à qui tu fais confiance – comme tes parents, tes enseignants, tes ami(e)s, un thérapeute ou un compagnon ou une compagne de cellule – garderont tes propos secrets. Or, dans bien des cas, ces personnes en sont incapables.

Si ces personnes sont appelées à comparaître comme témoin devant un tribunal dans la poursuite qui te concerne, elles seront forcées de révéler, au tribunal, ce que tu leur auras dit.

La seule personne qui a le droit de maintenir tes propos secrets et privés est ton avocat.

Le tribunal pourrait également t'ordonner de ne pas communiquer avec certaines personnes. Il peut, par exemple, s'agir d'un(e) ami(e) accusé(e) d'un crime ou de la victime du crime dont tu es accusé(e). Si le tribunal prononce une telle interdiction, tu ne peux parler, adresser des messages texte ou des courriels, ni communiquer de quelque façon que ce soit avec les personnes visées.

De façon générale, la police ou le tribunal te remet des documents qui t'indiquent si tu es obligé(e) d'observer des règles particulières de ce genre.

Si des questions, quelles qu'elles soient, te viennent à l'esprit, n'hésite pas à les poser à ton avocat.

(Révision : août 2015)