Menu Sujets Recherche
Partager
English

Échanges avec la police

Quand devrais-je parler à un avocat ?

Tu devrais retenir les services d'un avocat — c'est-à-dire engager un avocat — dès que tu crois que la police te soupçonne d'un crime et veut te questionner.

Si tu ne peux pas retenir les services de ton propre avocat immédiatement, tu as quand même intérêt à parler à un avocat dès que possible. Consulte un avocat avant de faire toute déclarationConstitue une déclaration tout ce que tu dis à la police ou à une personne en situation d'autorité. Une déclaration peut être faite verbalement — c'est-à-dire par des paroles — ou par écrit. Il se peut que tu ne signes aucun document ou que la police ne note pas tes propos par écrit ou ne les enregistre pas sur bande vidéo. Ne te méprends pas : ce que tu as dit constitue quand même une déclaration. X , de quelque genre qu'elle soit, à la police. Cette règle s'applique même si tu ne crois pas avoir commis de crime.

La police n'est pas obligée de te dire la vérité. Les policiers peuvent même :

De tels agissements font tous partie des actes que les policiers peuvent poser lorsqu'ils enquêtent sur un crime.

Ce que tu dis à la police peut :

Un avocat t'expliquera toutes les réalités qui précèdent.

Et si tu as fait ce dont t'accuse la police, un avocat pourrait être capable de démontrer qu'il ne s'agissait pas d'un crime. Un avocat pourrait aussi t'obtenir une accusation moins grave ou une peineLa peine est la punition que le tribunal t'impose si tu es déclaré(e) coupable.X moins lourde.

Si tu parles trop tôt à la police, ton avocat aura probablement plus de difficulté à t'aider.

Si tu décides effectivement de parler à la police, fais-le en présence de ton avocat. Ton avocat peut t'aider à éviter de dire quelque chose qui puisse te nuire devant le tribunal.

(Révision : août 2015)