Menu Sujets Recherche
Partager
English

Échanges avec la police

Qui appeler si la police m'arrête ou ne me laisse pas quitter le poste ?

Tu as le « droit de garder le silence » et de ne pas faire de déclarationConstitue une déclaration tout ce que tu dis à la police ou à une personne en situation d'autorité. Une déclaration peut être faite verbalement — c'est-à-dire par des paroles — ou par écrit. Il se peut que tu ne signes aucun document ou que la police ne note pas tes propos par écrit ou ne les enregistre pas sur bande vidéo. Ne te méprends pas : ce que tu as dit constitue quand même une déclaration. X .

Tu as également tous les droits suivants :

Tu n'as pas à choisir entre téléphoner à un(e) adulte à qui tu fais confiance et téléphoner à un avocat. Tu peux téléphoner à l'un et à l'autre.

Tu as également droit, dans la mesure du possible, à ce qu'un(e) adulte à qui tu fais confiance t'accompagne au moment où les policiers te parlent. Ce qui signifie que tu as le droit de demander à la personne concernée d'assister à la séance de questions. Par ailleurs, si la personne ne peut parvenir sur les lieux en temps raisonnable, la police peut te questionner sans elle.

Souviens-toi que tu n'es obligé(e) de rien dire même si les policiers te posent des questions sans arrêt.

Si ton avocat t'accompagne, il peut s'assurer que les policiers ne posent pas de question qu'ils ne devraient pas poser, et que tu ne donnes pas de réponse qui puisse, plus tard, être utilisée pour te nuire devant le tribunal.

(Révision : août 2015)